Statistiques

Pourquoi faire tant de bruit autour des agressions à caractère sexuel?
 
1 fille sur 2 sera victime d’un acte sexuel sans consentement au cours de sa vie. (Rapport Badgley, Infractions sexuelles à l’égard des enfants, 1984)
 
Les victimes d’infractions sexuelles connaissent l’accusé dans 80 % des cas. (Statistique Canada, 2002)
 
Un peu plus de 8 victimes sur 10 (81%) connaissaient l’auteur de l'agression. La majorité des victimes (69%) ont été agressées dans une résidence privée, les autres l'ayant été principalement dans un établissement commercial (6%), sur la voie publique (6%), dans un établissement d'enseignement (5%) et dans un établissement d'utilité publique (4%), tel qu'un aréna, un hôpital ou une garderie. (Ministère de la Sécurité publique, Statistiques 2008 sur les agressions sexuelles au Québec)
 
Chaque année, près de 87 000 Québécoises âgées de plus de 15 ans seraient victimes d’agression sexuelle. (Enquête La violence faite aux femmes, Statistique Canada, 1993)
 
80 % des filles traitées en centre de réadaptation ont été victimes d’inceste. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)
 
Près de 1 adolescente sur 6 aurait vécu une agression sexuelle et 1 sur 2 aurait subi de la coercition sexuelle. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)
 
42 % des femmes agressées sexuellement n’en parleront jamais. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)
 
80 % des jeunes filles agressées par leur amoureux tairont cet événement. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)
 
Les femmes vivant avec un handicap, dans des conditions socioéconomiques précaires, autochtones, lesbiennes, immigrantes, souffrant de problèmes de santé mentale, etc., courent 2 fois plus de risques de subir une agression à caractère sexuel au cours de leur vie. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)
 
Il s’agit de l’un des crimes qui augmente le plus rapidement, qui est le moins dénoncé et qui est le moins puni compte tenu de sa gravité. (Étude du Conseil du statut de la femme, 1980-1990)
 
L’âge des victimes d’agressions à caractère sexuel varie entre 2 semaines et 90 ans. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)
 
1 femme sur 7 aurait été violée par son conjoint. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)
 
75 % des agresseurs ont une vie sexuelle active. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)
 
Près de 83 % des viols sont planifiés ou prémédités. (Recherche Les agressions sexuelles, Groupe de travail sur les agressions à caractère sexuel et Conseil du statut de la femme, 1995)
 
En 2008, les groupes de la population les plus touchés par les infractions sexuelles ont été les filles de moins de 18 ans (53 %). Suivent les femmes (30 %), les garçons de moins de 18 ans (15 %) et les hommes (2 %). (Ministère de la Sécurité publique, Statistiques 2008 sur les agressions sexuelles au Québec)
 
On estime qu’environ 60 % des délinquants sexuels adultes commencent leur carrière criminelle à l’adolescence et qu’ils commettent un nombre important d’agressions. (Aubut et al., 1993)
 
Les études démontrent toutes que les femmes plus jeunes et plus spécialement celles âgées de 15 à 24 ans risquent davantage d’être agressées. (Tourigny et Lavergne, 1995)
 
Selon les enquêtes sur les victimes d’actes criminels, 90 % des infractions sexuelles ne sont pas signalées à la police. En plus, lorsqu’elles sont signalées, il est moins probable que des accusations soient portées dans les infractions avec violence. (Statistiques Canada, 2002)


Qui commet les agressions sexuelles?
40 %    agression par une CONNAISSANCE
30 %    agression par un MEMBRE DE LA FAMILLE
20 %    agression par un INCONNU
10 %    agression par un AMI

Environ 80 % des agressions sont commises par une personne connue de la victime. (Statistique Canada, 2002)